Le chef de la Maison royale de France, Monseigneur le Comte de Paris vient de publier une tribune dans le Figaro: «La France a besoin de commémorer le bicentenaire de la mort de Napoléon». Dans cette tribune, le Comte de Paris donne sa position sur cette commémoration qui fait tant polémique dans certains milieux. Pour l’instant la tribune du Prince publiée en ligne, est réservée aux abonnés du journal (vous pouvez voir les premières lignes ici ).

 

« L’unité du pays ne peut se maintenir sans l’attachement à cet héritage millénaire qui nous apprend à regarder vers l’avenir en le façonnant pas à pas, dans un esprit de civilisation et avec un sens profond de l’homme. Si le génie de la France est de tendre à l’universel, comme le veut notre pacte national, alors célébrons avec nos différences la fierté et la joie d’être français, et donnons à nos enfants le goût de la vie et la foi en l’avenir.

Oui, nous devons commémorer Napoléon. Oui, le chef de l’État, chef des armées, doit aller s’incliner sur la tombe du vainqueur d’Austerlitz. C’est le descendant d’un combattant de Jemmapes qui vous le dit, mais aussi de Bouvines et de bien d’autres batailles. La première bataille que doit livrer notre France aujourd’hui est un combat sur elle-même, c’est le désir d’ÊTRE… »

 

La tribune de Monseigneur le Comte de Paris  sera publiée dans son intégralité ce mercredi dans la version papier du Figaro.