La statue du duc d’Orléans à Saint Omer

Le prince Ferdinand-Philippe d’Orléans, duc d’Orléans (1810-1842), fils aîné du roi Louis-Philippe, est décédé le 13 juillet 1842 d’un accident de calèche à Neuilly-sur-Seine alors qu’il se rendait au château de Neuilly pour prendre congé du roi avant son départ prévu le soir même pour Saint-Omer. Le jeune prince devait rejoindre la ville de Saint-Omer pour passer en revue une partie de l’armée d’opération sur la Marne, dont il venait de recevoir le Commandement en Chef. A l’annonce de sa mort, les habitants de Saint-Omer sont consternés car le prince bénéficiait d’une immense popularité. Très vite une souscription fut ouverte afin d’élever sur la Grande Place une statue à la mémoire du prince, fondateur du corps des chasseurs à pied, qui dirigeait les troupes du camp d’Helfaut lors des manœuvres militaires.

Les habitants de Saint-Omer réunissent 12.000 francs et la réalisation de la statue est confiée à Nicolas Bernard Raggi, un sculpteur français d’origine Italienne qui avait déjà réalisé à Pau la célèbre statue du roi Henri IV. La sculpture de Raggi est édifiée sur la Grande Place de Saint-Omer en 1846. Après la chute de Louis-Philippe, la statue est enlevée le 3 avril 1848 pour être entreposée dans le musée de la Grand’Place. La statue du duc d’Orléans est réapparue en 1903 dans la cour d’honneur du Musée Sandelin pour être à nouveau enlevée en 1939, afin d’échapper à la fonte par l’armée allemande.

Après la seconde guerre mondiale la statue du fils de Louis-Philippe trouvera sa place au pied du bastion Saint-Venant. En 1988, la statue est à nouveau déposée suite aux travaux d’aménagement du parking Vauban. Depuis 1997, la statue du duc d’Orléans est placée au milieu du rond-point Pierre Guillain de Saint-Omer. Il semblerait que cet emplacement soit désormais définitif.