Le courrier ne passait plus, les nouvelles étaient anciennes, les réseaux dits sociaux saturaient la Toile de contre-vérités stagnantes tirées du fond du puits. La peur suintait des murs, les Peuples se morfondaient entre : présence, distance, couvre-feu, restriction de liberté, masque de loup et autres billevesées.

Puis vint le virus vaccin, nul ne devait y échapper… « Mais que Diable allions-nous faire dans cette galère ? » (Sic) Et personne pour nous guider ! Ou plutôt si : des Messieurs Toulemonde, savants et experts en tout ; du dresseur de pangolins au Docteur-professeur Astralopitek. Aux 20 Heures des journaux TV ! Un aréopage de capables, mais pas de responsables !

C’est dire s’il fallait d’urgence établir un vrai « Courrier Royal » ! Voilà qui est fait, un air royal va souffler et nous enchanter… Nous n’aurons plus la même musique, et nous entendrons enfin un vrai chef d’orchestre ! Le nôtre ne sera pas agité et toujours en mouvement, toujours « en marche », mais stable et serein ! Capable de voir loin devant, un homme d’avenir, enraciné dans le terroir et l’Histoire de France.

Le Courrier royal annoncera et propagera la bonne nouvelle ! Et cette bonne nouvelle ne sera pas écrite, comme c’est le cas maintenant sur du papier bouffant…Je devrais dire papier bouffi, bouffi d’orgueil et de prétention. Les Français attendent qu’on leur parle… en français ! Un langage qu’ils comprennent, ce langage clair, qui vient du cœur et des tripes, ce langage de vérité que seuls peuvent utiliser et comprendre les : « Gens de France » !

Pas le bla-bla des Bobos, ni le le langage des chicayas qui tend à supplanter nos langues d’Oc et d’Oil ! Pas le langage « genré » ni « inclusif » ! Non, juste le Français de nos…Racine et des Mots Lierre !


Guy Adain